• Conte au coin de la fantaisie

    Conte au coin de la fantaisie

    Le train filait toute vapeur dans les ténèbres,

    Ce fut alors une apparition fantastique,

    Un homme allongé dit : il est l'heure funèbre,

    Et tous emportèrent comme une idée élastique.

     

    Comme la terre était si différente hier,

    Comme un saut d'autrefois, un mystérieux tremblant,

    Ainsi le moderne marche en noires matières,

    Et le réel oublie donc l'abracadabrant.

     

    La critique vint ensuite pour les artistes,

    L'origine est davantage de fiction,

    Mais se rejoignent leurs attributs de grêvistes,

    En une histoire de contes et d'imaginations.

     

    « Vie et poésieLa lumière du poète »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Akiko Profil de Akiko
    Mercredi 11 Juillet 2012 à 18:03

    C'est super beau, j'arrive à voir le parallèle entre le train et l'histoire des contes...

    En plus ça se tient, et pas de préfixes inutiles.

    Chapeau bas...

    2
    Mercredi 11 Juillet 2012 à 22:00

    C'est gentil, je ne le trouve pas si extraordinaire que ça, mais c'est gentil.

    3
    Akiko Profil de Akiko
    Mercredi 11 Juillet 2012 à 22:05

    Mias moi ja'ime, parce qu'il est simple aussi! =)

    Tu écris puis combien de temps? (la question piège que tous les artistent entendent. X)

    4
    Mercredi 11 Juillet 2012 à 22:54

    Cela fera deux ans en janvier.

    Si tu me donnes ton style de poème préféré, je peux t'en indiquer quelques uns si tu veux. :-)

    5
    Akiko Profil de Akiko
    Mercredi 11 Juillet 2012 à 22:59

    Je n'ai pas de style préféré, je en me suis jamais vraiment intérréssé à la poésie, amis quand j'en lis des fois par hasard sur ekla, chuis choqué tellement c'est beau! ^^

    6
    Jeudi 12 Juillet 2012 à 19:06

    X) J'adore encore.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :