• Le Mont Seuldicie

    Nouveau sonnet de Felyx :


    Le Mont Seuldicie

     

    Le Mont Seuldicie, delà les nuages

    Ombrage les tendres papillons azurés

    Éperdant leurs précieuses parures poudrées ;

    Dans son sillage, des dauphins ailés y nagent.

     

    Du Mont Seuldicie, le crépuscule se lève,

    La libellule chavire de son esquif

    Les vrais sourires sont noyés en apocryphes,

    Et étouffent les dragons célestes des rêves.

     

    Au Mont Seuldicie, le vent nocturne gémit,

    Les ducs pensant phénix fuient le feu en furie,

    Renoncent vers les vallons éteints des espoirs.

     

    L’hippocampe aérien suit l'astre solitaire

    Pleurant l'éternité y rejoindre l'amer ;

    Du Mont Seuldicie, l'esseulé se laisse choir !

    « Un nouvel acrostische de GaïaLa 9ème Route »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :