• Le renouveau des temps passés

    Bonjour amis lecteurs.

    Voici le quatrième poème de la rubrique, j'espère que vous l'apprécierez autant que je l'ai vécu.

     

    Le renouveau des temps passés

    Les rayons du soleil qui traversent la glace

    Ne peuvent en mon coeur laisser la moindre trace.

    Ce sont ces lumières qui autrefois m'ont menti

    Et qui dans un profond malheur m'ont asservi.

     

    Aujourd'hui je suis seul sans de quelconques secours

    Et me dis que j'eus mieux fait de lui faire la cour.

    Aie pitié de moi Univers, tends moi la main,

    J'aimerais à nouveau voir demain.

     

    Oui demain, j'aperçois déjà le monde du rêve,

    Accordons-nous toi et moi une longue trêve,

    Et prenons du repos le temps d'une pensée,

    Une réflexion de personnes qui s'eussent aimées.

     

    Le poème est maintenant terminé, à bientôt pour le prochain !

     

    Amicalement,

    Narcose.

    « L'Aube grise, étape vers l'arc-en-cielLes bonnets de feuilles perdus »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    fairytail1 Profil de fairytail1
    Mercredi 4 Avril 2012 à 10:48

    en lisant ce poème, je ressens les effets de ton pseudo, sans le sommeil, comme un anti-douleur puissant qui vient mettre du beaume sur mes brûlures...les rayons  du coeur sont parfois si forts ... c'est le coup de soleil...la réflexion comme parasol, j'aime ! Puisse l'Univers entendre ta prière !

    2
    Mercredi 4 Avril 2012 à 12:06

    Merci à toi pour ce commentaire construit.


    Tu ressens les effets de mon pseudo ?

    3
    fairytail1 Profil de fairytail1
    Mercredi 4 Avril 2012 à 13:26

    oui c 'est imagé bien sûr ^^ comme un anésthésiant ... ce poème m'a projeté dans mon passé et l'a éclairé d'une autre lecture, Merci !

    4
    sénéda Profil de sénéda
    Mercredi 4 Avril 2012 à 15:14

    J'ai beaucoup aimé la première strophe mais la seconde m'a bloqué et les deux dernières de manière générale m'ont semblé trop... Lyrique peut être trop.... Oh soleil de mon coeur toi étincelle qui me fait vivre!!!. Voilà dans ce sens là.

     

    Désolée si je te blesse ce n'est pas ma volonté et comme je le disais plu haut la première strophe m'a vraiment plu. ;)

    5
    Mercredi 4 Avril 2012 à 15:21

    Oui tu as raison, et c'est aussi mon sentiment. Mais que veux-tu ? J'ai préféré essayer de faire durer le plaisir que de vous laissez sur la dent avec une seule et unique strophe.

    Peut-être ai-je eu tort.

    6
    sénéda Profil de sénéda
    Mercredi 4 Avril 2012 à 15:24

    Non je ne pense pas.... Il n'est pas question d'avoir tort ou non.... Tu aurais peut être du laisser cette strophe dans tes papiers et y revenir plus tard.... Quand j'ai plus d'inspiration je reprend de vieux textes, des bribes et je repars avec ça. ;).

    7
    Mercredi 4 Avril 2012 à 15:28

    En réalité, ce n'est pas vraiment possible dans mon cas. Mes poèmes sont le résultat d'émotions fortes, et en tant que tels ils ne peuvent être retravailler.

    Merci pour ces conseils en tout cas ! ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :